Cette campagne est portée par une coalition d’organisations qui se sont regroupées sur la base de la plateforme commune du 21 juin 2011.

Une trentaine d’organisations nationales ont déjà signé cette plateforme, d‘autres organisations locales soutiennent nos campagnes : pour connaître nos membres CLIQUEZ ICI. 

En tant qu’organisation, si vous voulez soutenir cette campagne, contactez nous :  contact(@)semonslabiodiversite.com .

 

 

 

 

25 thoughts on “Qui sommes-nous ?

  1. Au titre de Paysans.fr nous soutenons la campagne « pour une loi de reconnaissance positive des droits des agriculteurs par la libération des semences paysannes et fermières ». A ce titre nous autorisons le site semonslabiodiversite.com à faire figurer Paysans.fr sur la liste des soutiens.
    Par ailleurs nous encourageons les abonnés à la lettre Paysans.fr (24 000 dest) à signer la pétition « Pour notre droit à la souveraineté alimentaire – Non aux royalties sur les semences de ferme ».

  2. Completement ok avec votre démarche, arretons les frais, pensons au préalable des technocrates et tout ces bien-pensant qui récoltent l’argent des ONG tout en cumulant les mandats parlementaires, ça suffit plus personne n’est dupe !

  3. A-M PIERRE

    Je suis très étonnée de ne pas voir la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles) dans la liste des signataires ci-dessus.
    Alors qu’ils sont les premiers interlocuteurs et représentants d’une grande majorité des agriculteurs qui ont beaucoup à perdre si cette proposition de loi venait à être votée.
    Cette proposition de loi est une aberration pour l’agriculture française, pour la bio-diversité, pour nous et pour les générations futures.

    • Florian

      Si vous vous étonnez de ne pas voir la FNSEA dans cette liste, c’est tout simplement parce que cette dernière est d’accord avec cette proposition de loi… Pour preuve, ce texte : (source : http://www.semencespaysannes.org)

      « Au cours des auditions qui ont précédé le vote, le président de la FNSEA a choisi l’intérêt des obtenteurs contre celui des agriculteurs. Pour éviter les jalousies, il a proposé d’étendre les royalties, par exemple sous forme d’une taxe prélevée à l’hectare, aux éleveurs qui auto consomment leur production. Les éleveurs apprécieront cette proposition… »

      C’est d’une tristesse déconcertante…

      Moi-même agriculteur, il est inconcevable que l’on m’oblige à acheter des semences alors que je peut les obtenir moi-même et qu’en plus, elle soient adaptées à mon territoire. Alors oui, mes légumes ne seront peut-être pas lisses et brillant, il ne tiendrons pas 2 mois dans le frigo sans bouger mais il auront du goût et seront nutritifs!
      Cette loi est une aberration, c’est comme si l’on demandait aux particuliers ayant un jardin de payer une taxe parce qu’il n’achètent pas leurs légumes en grande surface…

    • derave

      un des éléments de réponse à A M Pierre:
      pour la FNSEA , il y a de gros intérêts derrière, parmi l’équipe de direction….
      c’est partout pareil, cherchons à qui cela profite et on comprend mieux.

  4. Nous soutenons la campagne « pour une loi de reconnaissance positive des droits des agriculteurs par la libération des semences paysannes et fermières ». A ce titre nous autorisons le site semonslabiodiversite.com à faire figurer Notre Planète, Mon Village http://www.nmpv.org sur la liste des soutiens.
    Nous relayons vos informations activement dans notre région.

    Bonne continuation !

  5. DUDUL

    La FNSEA a des liens très importants avec les semenciers, c’est pourquoi elle ne participera pas à cette campagne et c’est également pour cela que ses techniciens s’éforcent depuis 40 ans de faire croire aux agriculteurs que les grains qu’ils récoltent sont stérils et ne peuvent donc pas êtres replantés. Prenez l’exemple du maïs, 9 agriculteurs sur 10 pensent ne pas pouvoir le ressemer car il est stéril, c’est faux, sont stérils seulement les hybrides qui en se croisant entre individus identiques sont victimes de consanguinité, il en est rien des autres variétés. Encourageons ceux qui ont le courrage de continuer à resemmer leurs propres recoltes de maïs, de blé, d’orge, et qui ne font pas le jeux des Monsanto et compagnie.

  6. CLAUSER

    à propos de la loi du 28/11/2011 qui obligerait les agriculteurs de s’acquitter d’une redevance destinée à rémunérer les titulaires des certificats d’obtention végétale est-il possible d’avoir la liste des députés qui ont voter POUR cette loi ?
    Merci à vous. B Clauser

  7. YVER

    Le gouvernement mondial est en marche. Il nous incombe de démasquer tous ces imposteurs dont le seul but est de remplir leurs tiroirs- caisses.
    Nous sommes plus nombreux qu’eux ; au travers de toutes les épreuves qu’ils nous envoient, nous devons comprendre qu’il est nécessaire d’élever notre niveau de conscience. Fermons nos télévisions et ouvrons notre coeur.
    Cessons d’être lobotomisés.

  8. bonne continuation pour que nous enfants connaissent aussi la diversité de notre nature

  9. Merci pour votre action, indispensable à l’heure où la liberté de semer est entravée par le catalogue officiel de l’Union européenne.

  10. CHENARD

    Bonjour, votre combat est si nécessaire mais n’êtes vous pas au courant que le gouvernement a abandonné nos pouvoirs à l’UE par le traité de Lisbonne en 2008? Voici ce qu’ils disent sur l’agriculture où elle a obtenu la compétence dite « exclusive » cf article 2 du TFUE : articles 38 et 39 du même TFUE http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2010:083:0047:0200:fr:PDF
    En bref, la France c’est engagé à appliquer les directives européennes et nous a condamner à accroitre toujours plus la productivité
    « Article 39 (ex-article 33 TCE de Maastricht)
    1. La politique agricole commune a pour but:
    a) d’accroître la productivité de l’agriculture en développant le progrès technique, en assurant le développement rationnel de la production agricole ainsi qu’un emploi optimum des facteurs de production, notamment de la main-d’œuvre »…
    De plus, sur la place Schuman à Bruxelles, autour de la commission européenne, du conseil de l’Europe et plus loin du Parlement européen, la plus grande place lobbyiste du monde après Washington avec 2500 bureaux lobbyistes internationaux et plus de 15000 lobbyistes. e reportage enquête de la RTBF « Brussels business. Qui dirige vraiment l’Union Européenne » explique ce qu’est réellement la construction européenne et comment l’UE fait appel au lobbys pour concevoir la stratégie européenne : A voir absolument ce dont on nous parle pas, documentaire visible ici : http://www.dailymotion.com/video/xvf8vm_brussels-business-qui-dirige-vraiment-l-union-europeenne_news

    Mieux vaut s’adresser à son maitre qu’à ses pantins et incriminer qui a réellement les pouvoirs.

    • michel

      Bonjour
      Merci de vos commentaires: nous suivons également l’actualité européenne et les évolutions à ce niveau là. Il est dans tous les cas utile de défendre également nos convictions au niveau national car le gouvernement peut parfois aller dans des directions, au delà des évolutions européennes, qui sont dommageables.
      Cordialement.

  11. Je vous soutiens, mais je ne comprends pas pourquoi Cyber@cteurs qui m’a transmis la pétition ne l’a fait que dans les jours qui précèdent le vote du sénat.

    J’ai honte pour nos hommes politiques de savoir qu’un texte pareil puisse seulement être discuté par eux ! Ils participent à un « RAPT SUR LE VIVANT ». Ce n’est pas honteux c’est ignoble !
    Que puis je faire d’autre à part cliquer pour soutenir votre pétition.

    • michel

      Bonjour,
      Effectivement nous n’avons pas eu le temps de réagir mais nous serons mieux organiser la prochaine fois !
      Merci de votre intérêt et de votre soutien.
      Cordialement
      Le collectif semons la biodiversité.

  12. Je rejoins B CLAUSER ( je n’avais pas lu les commentaires ) que je remercie. Je le relaye donc, communiquez nous les noms non seulement des députés qui se sont compromis à accorder leur vote à la demande des lobbys, de même pour les sénateurs qui se compromettront.
    J’espère toutefois que « le tandem de la cupidité et de la stérilité » ne triompheront pas au Sénat. Auquel cas je jugerai indécent tous les appels répétés à garder foi en l’avenir. Le seul espoir que je puisse avoir, c’est qu’un jour ils puissent être jugés pour haute trahison par des générations futures soucieuses de survivre.

  13. pat brom

    Sur le fond, je suis à 200 % d’accord, étant depuis l’adolescence activiste en matière environnementale… Mais à presque 60 ans, vu ce que j’ai vu sur la Bretagne … et tous ces Cultivateurs Entrepreneurs (à presque 98%) nous ont fait bouffer de la merde, tant que ça leur remplissait les fouilles+ bien sûr sans regarder leur connerie et les conshommes et l’environnement

    • pat brom

      Aujourd’hui que cela ne rapporte plus autant ils souhaitent qu’on les tire des griffes de la world company ! Et bien NON qu’ils s’en démerdent eux mêmes
      .. je ne signerai aucune pétition alors qu’ils nous ont tous empoisonné ! Basta

    • michel

      Bonjour,

      Ayant vu ce message en dernier sur les trois que vous avez écrits, les premières réponses ne seront peut-être pas adaptées.
      Nous ne défendons pas les cultivateurs entrepreneurs mais bien l’agriculture paysanne, il y a une différence de taille … les semences paysannes par définition ne sont pas adaptées à une vision purement productiviste de l’agriculture.

      Bonne journée.

  14. pat brom

    Supprimer les messages vous défrisant, c’est votre démocratie Bravo !

    Dire ce que sont la majorité des « Paysans » ex-Cultivateurs » d’aprèes leur façon de faire depuis 40 ans c’est sur cela vous dérange …
    En tout cas démerdez vous de vos copinages avec la World Company » et ses subventions et autres cajoleries qui vous a bien endormis pendant des décennies !

    • michel

      Bonjour,

      Nous ne comprenons pas vraiment votre message et nous n’avons pas vraiment de copinage avec la World compagnie également ….

      Collectif Semons la Biodiversité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vider le formulaireEnvoyer