En 2011, si le Collectif Semons La Biodiversité s’est d’abord créé pour proposer une loi positive afin de faire reconnaître les droits des agriculteurs, il a du très rapidement  se mobiliser contre la loi COV (qui a été finalement adoptée en décembre 2011).

Vous pouvez retrouver les documents de base autour de cette loi ( documents issus du collectif « semons la biodiversité » et aussi documents officiels) en cliquant ICI.

Le collectif s’est fortement mobilisé  pour appeler l’abrogation de cette loi : retrouver les différents actions à destination des élus et du public en cliquant ICI.

La  mobilisation s’est poursuivie en 2012 à travers un printemps des semences paysannes et fermières sans OGM . Cette campagne au delà de l’abrogation de la loi COV, touchaient également les enjeux liés aux OGM, au brevet unitaire européen et à ACTA : pour les détails cliquez ICI.

Différentes initiatives ont également émergé de cette dynamique en 2012 avec des campagnes complémentaires à celles  de Semons La Biodiversité :

  • Suite à des états-généraux en juin,  les membres de l’Appel de Poitiers travaillent ensemble sur les enjeux autour des « Abeilles, semences et biodiversité » pour traiter les questions liant pesticides et OGM (cachés ou non).
  • La campagne des Croqueurs de Carotte avec une pétition  « Pour la préservation et le développement de la biodiversité cultivée : Levée des obstacles aux échanges et à la vente de semences paysannes ».